Index des noms de personnes

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W X Y

En travaux. Fonctions filtre/tri à venir.

A

 

Abd el-Kader 1808–1883

Homme politique et chef militaire algérien.

Mentionné dans une lettre à Mme Cheuvreux de juin 1849.

 

Aguado Alexandre1784–1842

Banquier espagnol.

Mentionné dans Gratuité du crédit, lettre 14.

 

Akenside Mark1721–1770

 

Alboni Marietta1826–1894

Cantatrice italienne.

 

Alexandre le Grand 356–323 av. J.-C.

Propriété, communauté ; Conclusion aux Harmonies économiques ; Baccalauréat et socialisme.

Dans un passage de Bentham, en épigraphe à la seconde série des Sophismes : Physiologie de la spoliation.

Dans un discours de H. Ashworth : Cobden et la Ligue, Séance du 28 février.

 

Alexandre Mme (?)?

 

Alfieri Vittorio1749–1803

Dramaturge et poète piémontais.

Lettres à V. Calmètes : 29 avril 1821, décembre 1822.

 

Alphonse X le Sage 1221–1284

Roi de Castille et León (1252-1284).

Quatre allusions à une même anecdote, selon laquelle ce roi aurait dit : “Le monde céleste serait mieux arrangé, si j’eusse été appelé dans les conseils de Dieu.”

Un économiste à M. de Lamartine ; Deux morales ; Harmonies économiques, ch. 1 : Organisation naturelle, organisation artificielle ; ch. 7 : Capital.

 

Ambroise de Milan (saint)v. 340–397

Mentionné dans une citation : Baccalauréat et socialisme.

 

Anderson William1750–1778

Médecin et naturaliste écossais qui accompagna James Cook dans ses voyages.

Citation du Troisième voyage de Cook dans l’Introduction à Cobden et la Ligue.

 

Andrieux François1759–1833

Avocat, poète et auteur dramatique français.

Dans Propriété et spoliation 3, allusion à la fable du Meunier Sans-Souci : Les rois malaisément souffrent qu’on leur résiste.
Frédéric, un moment par l’humeur emporté :
« Parbleu, de ton moulin c’est bien être entêté ;
Je suis bon de vouloir t’engager à le vendre !
Sais-tu que sans payer je pourrais bien le prendre ?
Je suis le maître. — Vous !... de prendre mon moulin ?
Oui, si nous n’avions pas des juges à Berlin. »
Le monarque, à ce mot, revient de son caprice.
Charmé que sous son règne on crût à la justice…

 

Anisson-Dupéron Alexandre-Jacques-Laurent1776–1852

Haut fonctionnaire et homme politique, membre du mouvement libre-échangiste.

Lettres à F. Coudroy : 22 mars, 18 avril, 4 mai et 1er octobre 1846.

Lettres à Cobden : 25 mars, 25 mai, 23 septembre, 29 septembre et 22 octobre 1846 : “le plus zélé et le plus éclairé de mes collègues”.

L’Angleterre et le libre-échange.

Lettre à Mme Schwabe, 17 janvier 1848 et Lettre à M. Schwabe, 1er juillet 1848.

 

Anne 1665–1714

Reine de Grande-Bretagne

 

Antonelle Pierre-Antoine1747–1817

 

Arago François1786–1853

Astronome, physicien et homme politique. Président de la Commission exécutive du 9 mai au 28 juin 1848.

Lettre ouverte à — : Deux pertes contre un profit.

Citation : Un économiste à M. de Lamartine : “Par la toute-puissance d’une formule mathématique, le monde matériel se trouva raffermi sur ses fondements.” (Source)

Mentionné comme un possible soutien de l’Association du libre-échange : Lettre à F. Coudroy ; Aux membres de l’Association pour la liberté des échanges.

Autres allusions, dans le contexte d’un parallèle entre la science économique et les sciences physiques : Lettre à P. Paillottet ; Moteur social.

 

Archimède 287–212 av. J.-C.

Physicien, mathématicien et ingénieur de Syracuse.

 

d’Argout Antoine1782–1858

Homme politique français, plusieurs fois ministre dans les années 1830 (Marine, Commerce et Travaux publics, Intérieur, Finances) et gouverneur de la Banque de France en 1834-36 et 1836-57.

Dans Abondance, disette et Effort, résultat, Bastiat cite ses propos hostiles à la culture de la betterave sucrière.

Simple mention : Métaphores.

Sous la plume de Proudhon, qui fait allusion à ses fonctions de gouverneur de la Banque de France : Gratuité du crédit, lettres 9 et 13.

 

Aristide dit le Justev. 530–467 av. J.-C.

Homme d’État athénien renommé pour son intégrité.

Mentionné dans une citation : Baccalauréat et socialisme.

 

Aristote 384–322 av. J.-C.

 

Arkwright Richard1732–1792

Article De la concurrence, remanié et republié comme ch. 10 des Harmonies économiques : Concurrence.

Dans un discours de John Bright : Séance du 15 mai 1844.

 

Arnault Antoine-Vincent1766–1834

Homme politique, poète et auteur dramatique français.

 

Ashworth Henry1794–1880

Membre fondateur de l’Anti-corn-law League.

 

Arrivabene Giovanni1787–1881

Économiste italien.

 

Attila v. 395–453

Conclusion aux Harmonies économiques.

 

Audry de Puyravault Pierre-François1773–1852

Député de gauche (1822-1837, puis 1848-1849), protagoniste de la Révolution de Juillet.

 

Augier Émile1820–1889

Poète et dramaturge français.

 

Augustin d’Hippone (saint)354–430

Mentionné dans une citation : Baccalauréat et socialisme.

 

Azara Felix de1742–1821

Militaire, ingénieur et naturaliste espagnol.

B

 

Babeuf François Noël, dit Gracchus1760–1797

Baccalauréat et socialisme (plusieurs fois) ; La Loi.

 

Bacon Francis1561–1626

Références : Maudit argent ! (plusieurs fois) ; Baccalauréat et socialisme.

Simple allusion : Projet de préface pour les Harmonies.

 

Balmaseda Juan Manuel1800–1846

 

Balzac Honoré de1799–1850

Le maire d’Énios ; Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas : Épargne et luxe.

 

Barbès Armand1809–1870

 

Barbeyrac Jean1674–1744

Juriste français, traducteur de Pufendorf, représentant de l’École romande du droit naturel.

 

Barthélémy-Saint-Hilaire Jules1805–1895

Homme politique, journaliste et professeur de philosophie antique. Sous la Seconde république, député républicain de Seine-et-Oise.

 

Bastiat Justine?–?

Tante de Bastiat, qui lui servit de mère après la mort de ses parents.

Lettres à Félix Coudroy : 16 juin, 6 juillet, 16 juillet, 17 août et 24 octobre 1840 ; 23 mai, 5 juin, 16 juin, 18 (juin) et 3 juillet 1845 ; 11 mars 1847 ; 20 avril 1847 ; 30 juillet 1849 ; 11 novembre 1850.

Lettres à Mme Cheuvreux : 30 août, 12 septembre et 18 septembre 1849 ; 20 mai, 23 mai, 23 juin et 2 octobre 1850.

 

Bastide Jules1800–1879

 

Batistant (?)?–?

 

Beaumarchais Pierre-Augustin Caron de1732–1799

Allusions au Barbier de Séville :

Acte I, sc. 6 : allusion à ces vers dans le Premier discours à la salle Montesquieu : Je suis Lindor, ma naissance est commune ;
Mes vœux sont ceux d’un simple bachelier.

Acte II, sc. 8 : allusion à la tirade sur la calomnie (L’Angleterre et le libre-échange) ; le dicton “Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose” est bien antérieur, et est déjà cité par Francis Bacon (source).

Acte III, sc. 11 : “Qui diable est-ce donc qu’on trompe ici ?” (De l’influence des tarifs français et anglais sur l’avenir des deux peuples).

Acte IV, sc. 1 : “Oui, j’ai arrangé comme cela plusieurs petits proverbes avec des variations.” (Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas : L’impôt).

Acte IV, sc. 8 : “Eh ! laissez-moi donc en repos, Basile ! Vous ne songez qu’à l’argent. Je me soucie bien de l’argent, moi ! À la bonne heure, je le garde ; mais croyez-vous que ce soit le motif qui me détermine ?” (Spoliation et loi).

Voir aussi les allusions au Barbier de Séville de Rossini.

 

Beccaria Cesare1738–1794

 

Bellini Vincenzo1801–1835

Allusion à la Sonnambula : Lettre à Mme Schwabe.

 

Benoist d’Azy Denis1796–1880

Député légitimiste.

 

Benoît Joseph1812–1880

Canut, député ouvrier en 1848, converti au mutualisme par Proudhon.

 

Bentham Jeremy1748–1832

Citations en épigraphe aux deux séries de Sophismes économiques :

“En économie politique, il y a beaucoup à apprendre et peu à faire.” (Première série de Sophismes, citation rappelée dans Un économiste à M. de Lamartine et Justice et fraternité) ;

“La requête de l’industrie au gouvernement est aussi modeste que celle de Diogène à Alexandre : Ôte-toi de mon soleil.” (Seconde série de Sophismes)

Ces deux citations se trouvent dans une note préliminaire de l’éditeur français de Bentham, Théorie des peines et des récompenses, vol. 2, livre 4, “Des encouragements par rapport à l’industrie et au commerce.” Si la seconde est tirée du Manual of Political Economy (ici), la première semble n’être qu’une paraphrase des idées exprimées par Bentham dans le même chapitre (par ex., “The motto, or watchword of government, on these occasions, ought to be: Be quiet.”).

 

Citation à propos des sciences : “Ce qui les répand vaut mieux que ce qui les avance”, tirée du même ouvrage, livre 3, “De l’encouragement des arts et des sciences”, ch. 3, “De la diffusion des sciences” (Conclusion des Sophismes ; Lettre à Cobden).

 

Métaphores : allusion au sophisme consistant à renfermer une pétition de principe dans un mot, décrit par Bentham dans le Traité des sophismes politiques.

 

De la répartition de la contribution foncière dans le département des Landes.

 

(Simples allusions parmi d’autres noms : Un économiste à M. de Lamartine, De la répartition des richesses, par M. Vidal.)

 

➢ Pour aller plus loin, voir ces articles de Damien Theillier sur la philosophie de Bentham et Bastiat lecteur de Bentham.

 

Bentinck George1802–1848

Membre de la Chambre des communes, fougueux protectionniste.

Les protectionnistes français ne manquaient pas une occasion d’accuser les libre-échangistes d’être au service de l’Angleterre ; Bastiat aime leur rétorquer qu’ils sont eux-mêmes du côté des aristocrates britanniques : Aux artisans et ouvriers ; Encore les armements en Angleterre.

Bentinck est également cité à plusieurs reprises dans La loi des céréales et le salaire des ouvriers, et une de ses interventions aux Communes est citée dans les Réflexions sur l’année 1846.

Autres mentions : À M. de Lamartine ; Association espagnole pour la défense du travail national.

 

Béranger Pierre-Jean de1780–1857

L’Éducation des demoiselles, allusion dans La guerre aux chaires d’économie politique : Tra la la la, les demoiselles
Tra la la la, se forment là.

La Liberté (1822), citée dans Sur un livre de M. Dunoyer ; D’autres questions soumises aux conseils généraux ; Propriété et spoliation 4 : D’un petit bout de chaîne
Depuis que j’ai tâté,
Mon cœur en belle haine
A pris la liberté.
Fi de la liberté !
À bas la liberté !

Mandement des vicaires généraux de Paris, cité dans Un profit contre deux pertes.

Le Roi d’Yvetot (1813), mentionné dans La protection ou les trois échevins ; Bastiat confond ici deux chansons, puisque le passage cité est tiré du Petit homme gris : Qu’il pleuve dans sa chambre,
Qu’il s’y couche le soir
      Sans y voir ;
Qu’il lui faille en décembre
Souffler, faute de bois,
      Dans ses doigts ;
Il dit : Moi, je m’en… (bis)
Ma foi, moi, je m’en ris !

La Sainte alliance des peuples (1818), mentionnée dans Mémoire sur la question vinicole, Liberté du commerce et Discours au Congrès des amis de la paix universelle ; citée dans Discours à la salle Duphot : Français, Anglais, Belge, Russe ou Germain,
Peuples, formez une sainte alliance,
      Et donnez-vous la main.

Le Ventru aux élections de 1819, cité dans Mémoire sur la question vinicole : Libéraux, dans vos doléances,
Pourquoi donc vous en prendre à moi,
Quand le creuset des ordonnances
Peut faire évaporer la loi ?

Béranger mentionné par son nom :

 

Bérard Jean1818–1893

Député (de droite) du Lot-et-Garonne de 1848 à 1851.

Intervient à deux reprises au cours du Discours sur l’impôt des boissons.

 

Bernadotte Jean-Baptiste1763–1844

 

Bernardin de Saint-Pierre Jacques-Henri1737–1814

Une allusion à Paul et Virginie dans une lettre à Félix Coudroy du 15 décembre 1824.

 

Berryer Pierre-Antoine1790–1868

Avocat, député légitimiste.

 

Bertin Édouard1797–1871

Artiste peintre et journaliste français.

Lettres à Mme Cheuvreux, 22 septembre et 29 octobre 1850.

 

Bézout Étienne1730–1783

Mathématicien français.

 

Bidault (?)?–?

Gratuité du crédit : lettre 14.

 

Billaud-Varenne Jacques-Nicolas1756–1819

 

Bineau Jean-Martial1805–1855

Homme politique français, ministre des Travaux publics de 1849 à 1851 puis des Finances de 1852 à 1855.

Une allusion à ses fonctions de ministre des Travaux publics dans Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, chapitre 5 : Travaux publics.

 

Blaise Adolphe-Gustave1811–1886

Économiste français, éditeur des œuvres d’Adolphe Blanqui.

 

Boileau Nicolas1636–1711

Poète, écrivain et critique français.

Les fleuves obstrués plaidant pour les prohibitionistes : citation de l’Épître IV : “Le Rhin tranquille, et fier du progrès de ses eaux, / Appuyé d'une main sur son urne penchante, / Dormoit au bruit flatteur de son onde naissante…” ; Fragment ; Introduction à Cobden et la Ligue ;  ; Sous la plume de Proudhon : Lettre 9

 

Bonald Louis de1754–1840

Homme politique, philosophe et essayiste français, adversaire de la Révolution française.

 

Bordogni Marco1789–1856

 

Bougainville Louis-Antoine de1729–1811

 

Boursault Edme1638–1701

Lettre à Cobden, 29 septembre 1846, À M. le rédacteur en chef de la Presse : citation du Mercure galant, ou la Comédie sans titre

 

Bright Thomas?–?

 

Brissot Jacques Pierre1754–1793

 

Broquard de Bussières Charles1791–1853

 

Brutus Lucius Juniusvie s. av. J.-C.

 

Brutus Marcus Juniusv. 85-42 av. J.-C.

 

Buchanan David1779–1848

 

Buffet ?–?

 ;

 

Bugeaud Thomas Robert1784–1849

Bastiat le prend parfois pour cible à propos de son protectionnisme agricole.

« Que le pain soit cher, et l’agriculteur sera riche ! » : parole citée dans Dans Abondance, disette. Puis dans Effort, résultat, Bastiat montre la contradiction entre la doctrine de “Bugeaud, législateur” et la conduite de “Bugeaud, agriculteur”.

Une parole similaire est rapportée dans Hausse des aliments, baisse des salaires.

« J’aimerais mieux une invasion de Cosaques qu’une invasion de bestiaux étrangers. » : Conséquences comparées du régime protecteur et du libre-échange.

Bastiat fait allusion à la mort de Bugeaud dans une lettre à Domenger de juin 1849.

 

Buret Eugène1810–1842

 

Burns Robert1759–1796

 

Bursotti Giovanni?–?

C

 

Cadmos légendaire

 

Calmètes Adrien Victor1800–1871

Ami d’enfance de Frédéric Bastiat, magistrat, plus tard député des Pyrénées Orientales à la fin du Second Empire.

(Voir sa fiche biographique sur le site de l’Assemblée nationale.)

14 lettres à —.

 

Camden William1551–1623

 

Campbell Thomas1777–1844

 

Carlier Pierre1794–1858

 

Carrier Jean-Baptiste1756–1794

 

Carrière ?contemporain de Bastiat

Sans doute un ami de Bastiat.

Lettre à Calmètes du 20 octobre 1822.

 

Carteret John1690–1763

 

Cartouche Louis-Dominique Garthausen, dit1693–1721

 

Catilina Lucius Sergiusv. 108-62 av. J.-C.

 

Caton l’Ancien -234–-149

 

Caussidière ?–?

 

Chabrol de Crouzol Christophe de1771–1836

 

Chantelauze Jean de1787–1859

 

Charencey Charles-Léonce Gouhier de1804–1869

 

Charles-Albert de Sardaigne ?–?

 

Chasseloup-Laubat Prosper de1805–1873

 

Charles de Bourbon 1788–1855

 

Changarnier Nicolas1793–1877

 

Châtel François-Ferdinand, abbé1795–1857

 

Chaumel ?–?

 

Chénier Marie-Joseph1764–1811

La protection ou les trois échevins : citation du Discours sur les poèmes descriptifs : “L’autre, d’un air niais qu’il prend pour de la grâce, / En pleine basse-cour établit son Parnasse, / Ronfle avec l’animal aux Hébreux défendu…” ; Projet de préface pour les Harmonies

 

Chesterfield Philip Stanhope, Lord1694–1773

Homme politique et écrivain anglais.

Dans une lettre du 8 décembre 1821, Bastiat conseille à Victor Calmètes la lecture de ses Lettres à son fils.

 

Cheuvreux Henriette?–?

 

Chevé Frédéric?–?

 

Chopin Frédéric1810–1849

 

Cicero Marcus Tulliusv. 106-43 av. J.-C.

Baccalauréat et socialisme (plusieurs fois)

 

Cincinnatus Lucius Quinctiusv. 519-v. 430 av. J.-C.

Homme politique sous la République romaine, considéré par les Romains comme un exemple de vertu civique.

Mentionné comme exemple de vertu dans une lettre à Calmètes du 8 décembre 1821 et dans Physiologie de la spoliation.

 

Clarkson Thomas1760–1846

 

Clausel de Montals Claude Hippolyte1769–1857

 

Clément Ambroise?–?

 

Clément d’Alexandrie (saint)150–220

 

Cobden Richard1804–1865

Manufacturier et homme d’État anglais, figure centrale de la Ligue contre les Corn Laws.

C’est un des principaux correspondants de Bastiat : 43 lettres de Bastiat à Cobden ont été conservées ; les lettres de Cobden ont brûlé dans l’incendie de la maison de Bastiat peu après sa mort.

Bastiat a consacré un livre à la Ligue contre les corn laws, dans lequel Cobden occupe une place centrale : Cobden et la Ligue. Voir notamment les discours de Cobden traduits dans cet ouvrage. Voir aussi la fin d’Anglomanie, anglophobie où Bastiat explique la genèse de ce livre.

Mention de son rôle dans la Ligue : Un économiste à M. de Lamartine ; Des salaires ;

Mention de rencontres avec: Lettre à Coudroy, 5 juin 1845 ; lettre à Coudroy ; Lettre à M. Schwabe, 7 octobre 1848 ; 25 octobre 1848 ; Lettre à Mme Schwabe, 28 décembre 1848 ; Lettre à Mme Cheuvreux, juin 1849 ; Lettre à Mme Cheuvreux, 30 août 1849 ;

Citations : Curieux phénomène économique ; Introduction à Cobden et la Ligue ; Article dans La République française ; Projet de discours à prononcer à Bayonne ; D’un plan de campagne proposé à l’Association (plusieurs fois) ; Aux négociants du Havre, 2 ; Discours à Bordeaux ; Lettre à Fonteyraud, 20 décembre 1845 ;

Accusation d’être inspiré par: L’Angleterre et le libre-échange ; Aux artisans et ouvriers ; Au Journal de Lille ; Simple dialogue ;

Mentionné parmi d’autres figures libérales : Un économiste à M. de Lamartine ; Encore les armements en Angleterre ; Question des sucres en Angleterre ;

Mentions diverses : 11 mars 1849 ; À quoi se réduit l’invasion ; Lettre à Mme Cheuvreux, 2 octobre 1850 ; Septième discours ; lettre à Cheuvreux ; lettre à Paulton ;

 

Cobourg Frédéric Josias de Saxe-Cobourg-Saalfeld, dit1737–1815

 

Collin d’Harleville Jean-François1755–1806

Dramaturge français.

Lettre à Calmètes du 20 octobre 1822 : allusion à L’Optimiste, ou l’homme toujours content, Acte i, sc. 10, réplique de M. de Plinville :

Quand j’y songe, je suis bien heureux ! je suis homme,
Européen, Français, Tourangeau, gentilhomme :
Je pouvais naître Turc, Limousin, paysan.
Je ne suis magistrat, guerrier ni courtisan ;
Non : mais je suis seigneur d’une lieue à la ronde.
Le château de Plinville est le plus beau du monde.

La main droite et la main gauche : citation des Châteaux en Espagne, Acte III sc. 7 : “C’est quelque chose encor que de faire un beau rêve ; / À nos chagrins réels, c’est une utile trêve…”

 

Condillac Étienne Bonnot de1715–1780

Échange ; La Loi ; Sous la plume de Proudhon : Lettre 13

 

Constant Benjamin1767–1830

Dans une lettre à F. Coudroy du 9 avril 1827, Bastiat lui reproche de s’être surtout intéressé aux formes du gouvernement plutôt qu’à l’étude de la société.

Autres mentions : Sur un livre de M. Vidal ; Projet de préface pour les Harmonies.

 

Conte Antoine Joseph Xavier1773–1850

 

Coquelin Charles1802–1852

 

Coquerel ?–?

 

Cormenin Louis Marie de Lahaye de1788–1868

 

Correggio Antonio Allegri da1489–1534

 

Coudroy Félix?–?

Ami de Frédéric Bastiat.

Principal correspondant de Bastiat : il nous reste 52 lettres adressées par Bastiat à Coudroy.

Voir ici un écrit qu’il publia pour soutenir la candidature de Bastiat aux élections de 1842. Cet écrit a été joint par Bastiat à une lettre à H. Say du 24 novembre 1844.

Il est l’auteur d’un écrit sur le duel, dont Bastiat publia une critique dans La Chalosse en 1838 : Réflexions sur la question des duels.

Allusion à un article de Coudroy publié au Mémorial bordelais du 12 juin 1846 : La logique du Moniteur industriel.

Autres allusions : Lettre au Journal des économistes ; lettres à Mme Cheuvreux des 30 août 1849, 12 septembre 1849 et 27 mai 1850, et lettre à Domenger du 22 mars 1850.

Mugron ou Souprosse, ou la Liberté et le Monopole, article paru dans La Chalosse du 11 août 1850.

 

Courier Paul-Louis1772–1825

 

Cox Francis Augustus1783–1853

 

Crassus Marcus Liciniusv. 115-53 av. J.-C.

 

Crémieux Adolphe1796–1880

 

Crésus vie s. av. J.-C.

 

Cujas Jacques1522–1590

 

Curius Dentatus Manius† 270 av. J.-C.

Homme politique sous la République romaine, célèbre pour sa frugalité et son désintéressement.

Mentionné dans une lettre à Calmètes du 8 décembre 1821 comme exemple de renonciation aux richesses, en compagnie de Fabricius et Cincinnatus.

 

Cursay François Duval de Chassenon de1780–1842

 

Cyrus II le Grand vie s. av. J.-C.

D

 

Daguerre Louis1787–1851

 

Daire Eugène1798–1847

 

Dampierre Élie de1813–1896

 

Alighieri Dante1265–1321

 

David Félicien?–?

 

Decazes Élie, duc de GlücksbergFR–:PAYS

 

Decazes Louis, duc de Glücksberg1819–1886

 

Decius Mus PubliusIVe s. av. J.-C.

 

Defoe Daniel1660–1731

Allusions à Robinson Crusoë : Autre chose (tout au long du texte) ; Propriété et spoliation II ; Fatales illusions qui naissent de l’échange ; Propriété, communauté (plusieurs fois) ; Échange ; Capital ; Le capital ; Sous la plume de Proudhon : Lettre 7 ; Sous la plume de Vidal : Organisation et liberté

 

Delavigne Casimir1793–1843

Poète et dramaturge français.

Critique de sa tragédie Le Paria (1821) dans une lettre à Calmètes de décembre 1822.

 

Demesmay Philippe Auguste de1805–1853

 

Démosthène ?–?

 

Désaugiers Marc-Antoine1772–1827

Le petit arsenal du libre-échangiste : citation de M. Vautour, ou le propriétaire sous le scellé, sc. 5 : “J’en suis fâché pour vous, pour votre frère, / Mais je ne puis attendre plus long-tems. / C’est mal à vous, je vous le dis très-ferme, / D’être venus loger ainsi chez moi. / Quand on n’a pas de quoi payer son terme, / Il faut avoir une maison à soi.”

 

Descartes René1596–1650

 

Destutt de Tracy Antoine1754–1836

Dans une lettre à Félix Coudroy du 8 janvier 1825, Destutt de Tracy est mentionné parmi les auteurs auxquels Bastiat doit son éducation économique, avec Smith, J.-B. Say et le Censeur de Charles Comte et Charles Dunoyer.

Citations ou allusions à des passages précis: Aux électeurs du département des Landes ; Sur un livre de M. Dunoyer ; Échange ;

Mentionné parmi d'autres économistes: Un économiste à M. de Lamartine ; Introduction à Cobden et la Ligue (plusieurs fois) ; Le profit de l’un est le dommage de l’autre ;

Simples mentions: De la répartition de la contribution foncière dans le département des Landes ;

 

Destutt de Tracy Victor1781–1862

 

Devinck François Jules1802–1878

 

Dezeimeris Jean-Eugène1799–1852

 

Diodore de Sicile ier s. av. J.-C.

 

Diogène de Sinope 312-423 av. J.-C.

 

Donato Nicolo?–?

 

Duchêne ?–?

Sous la plume de Proudhon : Lettre 11 ;

 

Dudon Jean-François1778–1857

 

Dumas Jean-Baptiste1800–1884

.

 

Dumon Pierre Sylvain1797–1870

 

Dunoyer Charles1786–1862

Dans une lettre à Horace Say du 24 novembre 1844, Bastiat souligne sa dette intellectuelle envers Dunoyer. Il l’évoque également en passant dans son projet de préface pour les Harmonies économiques et dans une lettre au Journal des économistes à la fin de sa vie.

Citations et allusions précises:

Correspondance avec: Lettre à Dunoyer ; 10 juillet 1844 ; 26 juillet 1844 ; Lettre à Coudroy, 1845 ; Lettre à Coudroy, 23 mai 1845 ;

Allusions à des rencontres avec: Lettre à Coudroy, mai 1845 ; Lettre à Cobden, 25 mars 1846 ; Lettre à F. Coudroy, 18 avril 1846 ; Lettre à Coudroy, 5 juin 1845 ; Lettre à F. Coudroy ; Lettre à F. Coudroy ;

Président de l’Académie des sciences morales et politiques: Sur l’éloge de Charles Comte par M. Mignet ;

Membre de l’Association pour la liberté des échanges: Lettre à F. Coudroy, 22 mars 1846 ; Lettre à F. Coudroy, 4 mai 1846 ;

Mentionné parmi d'autres économistes: Un économiste à M. de Lamartine ;

Autres allusions: Lettre à F. Coudroy ; Lettre à F. Coudroy

 

Dupin Charles1784–1873

— Dans une lettre du 9 avril 1827 à F. Coudroy, allusion à un discours sur les effets de l’éducation populaire paru dans la Revue encyclopédique.

— Allusions à un réquisitoire contre le duel : Réflexions sur la question des duels ; Lettre à Coudroy, mai 1845.

— Ancien libre-échangiste : Projet de ligue anti-protectioniste ; Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, 7 : Restriction.

— Allusion à son ouvrage sur les forces commerciales de la France : Conseil général de la Nièvre ;

— Antisocialiste : Lettre à Mme Cheuvreux, 8 octobre 1849 ; Spoliation et loi ; La Loi ;

— Converti au protectionnisme, accuse les chemins de fer de nuire à la navigation : Effort, résultat ; soutient les primes à l’exportation : Le vol à la prime ; reproche aux libre-échangistes d’être trop absolus : De la modération.

— « Mettre les pratiques en maximes » : La tribune et la presse à propos du traité belge ;

— Simples mentions : Métaphores ; Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, 5 : Travaux publics.

 

Dupont-Delporte Henri1783–1854

 

Duprat ?–?

 

Dureau de La Malle Adolphe1777–1857

 

Duval Raoul?–?

 

Dyer ?–?

E

 

Épiménide de Cnossos vie s. av. J.-C.

 

Espartero Baldomero1793–1879

 

Étigny Antoine Mégret d’1719–1767

 

Euclide v. 300 av. J.-C.

Responsabilité ; Le profit de l’un est le dommage de l’autre Sous la plume de Proudhon : Lettre 9 ; Dans un discours de l’évêque Butler : Séance du 19 juin 1844 ;

 

Euler Leonhard1707–1783

 

Evans ?–?

F

 

Fabricius Luscinus CaiusIIIe s. av. J.-C.

Homme politique sous la République romaine, célèbre par sa pauvreté et son désintéressement.

Mentionné comme exemple de renoncement aux richesses dans une lettre à Calmètes du 8 décembre 1821 et dans Propriété et loi.

Cité parmi d’autres figures de l’Antiquité romaine dans Baccalauréat et socialisme.

 

Faurie François1785–1869

 

Fichte Johann Gottlieb1762–1814

Lettre 6 Sous la plume de Proudhon : Lettre 5

 

Florian Jean-Pierre Claris de1755–1794

 

Fox Charles James1749–1806

 ; Séance du 7 août 1844 ;
 

Foy Maximilien Sébastien1775–1825

 

François Ier 1494–1547

 

François de Paule 1416–1507

 

Franklin Benjamin1706–1790

 

Freppa ?–?

 

Fulchiron Jean-Claude1774–1859

G

 

Ganneron Hippolyte1792–1847

 

Garnier-Pagès Louis-Antoine Pagès, dit1803–1878

 

Genovesi Antonio1712–1769

 

Gérard Étienne Maurice1773–1852

 

Gioberti Vincenzo1801–1852

 

Girardin Émile de1802–1881

À M. le rédacteur de L’Époque ; Sous la plume de Proudhon: Lettre 3 ;

 

Girardin Marc, dit Saint-Marc1801–1873

Guerre (plusieurs fois) ; L’État

 

Godwin William1756–1836

 

Gœthe Johann Wolfgang von1749–1832

 

Goudchaux Michel1797–1862

 

Gracchus Tiberius Sempronius et Caius Semproniusiie s. av. J.-C.

 

Gresset Jean-Baptiste1709–1777

 

Grivel Jean-Baptiste1778–1869

 

Guichard ?–?

 

Guillaume le Conquérant v. 1027-1087

 

Guinard Joseph1799–1874

 

Guise Henri de Lorraine, duc de1550–1588

 

Gutenberg Johannes1400–1468

Dans les discussions sur les effets économiques des machines, l’imprimerie est un exemple qui revient à plusieurs reprises : Égaliser les conditions de production ; De la concurrence ; Concurrence.

H

 

Halévy ?–?

 

Harvey William1578–1657

 

Haussez Charles Lemercier de Longpré, baron d’1778–1854

 

Hegel Georg Wilhelm Friedrich1770–1831

Lettre 6, Lettre 10 ; Sous la plume de Proudhon : Lettre 5, Lettre 13

 

Hennequin Victor1816–1854

 

Henri d’Artois, comte de Chambord1820–1883

 

Héraclite vi-ve s. av. J.-C.

 

Hiard ?–?

 

Hottinger ?–?

 

Hume David1711–1776

 

Hus Jan1369–1415

I

 

Irénée de Lyon (saint)v. 120-202

J

 

Jacquart Joseph Marie Charles, dit1752–1834

 

Janin Jules?–?

 

Jaup Henrich-Karl1781–1860

 

Jérôme de Stridon (saint)v. 347-420

 

Jomini Antoine de1779–1869

 

Jouy Étienne de1764–1846

 

Juvigny ?–?

K

 

Kant Emmanuel1724–1804

Lettre 6, Lettre 10 (plusieurs fois) ; Sous la plume de Proudhon : Lettre 5, Lettre 13

L

 

Lacave-Laplagne Jean1795–1849

Ministre des finances sous la monarchie de Juillet, de 1837 à 1839 et de 1842 à 1847.

Allusions à diverses déclarations : Influence des tarifs français et anglais sur l’avenir des deux peuples ; Le National.

Dans une lettre à F. Coudroy du 3 juillet 1845, Bastiat mentionne que Lacave-Laplagne lui a fait demander un exemplaire de Cobden et la Ligue. Il évoque ensuite sa rencontre avec lui, à l’occasion de la création de l’Association pour la liberté des échanges, dans une lettre du 18 avril 1846.

Simples mentions : Effort, résultat (note) ; De la réforme parlementaire ; Sur les questions soumises aux Conseils généraux de l’agriculture, des manufactures et du commerce.

 

Lacaze Joseph Jacques Margueritte Bernard1798–1874

 

Lacome Auguste?–?

 

Lactance v. 250-325

 

Lafarelle Félix de1800–1872

 

Lafaurie ?–?

.

 

Laffitte François?–?

 

La Fontaine Jean de1621–1695

Les Animaux malades de la peste, cités dans une lettre à Mme Cheuvreux de mai 1850 : La faim, l’occasion, l’herbe tendre, et, je pense,
Quelque diable aussi me poussant,
Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.

La Belette entrée dans un grenier, citée dans Nos produits sont grevés de taxes : Mais ne confondons point, par trop approfondir,
      Leurs affaires avec les vôtres.

Le Chat et un vieux Rat, cité dans Le fisc et la vigne : Ce bloc enfariné ne me dit rien qui vaille…

La Chauve-souris et les deux Belettes, citées dans Responsabilité et dans une lettre à Cobden du 13 janvier 1846 : Le sage dit, selon les gens,
« Vive le Roi ! vive la Ligue ! »

Le Coche et la Mouche, cité dans Réciprocité : Dans un chemin montant, sablonneux, malaisé…

Les Femmes et le secret, citées dans une lettre à Mme Cheuvreux du 27 mai 1850 : Rien ne pèse tant qu’un secret :
Le porter loin est difficile aux dames ;
Et je sais même sur ce fait
Bon nombre d’hommes qui sont femmes.

Le Loup et l’Agneau, cité dans Propriété, communauté : Un agneau se désaltérait
Dans le courant d'une onde pure.

Le petit Poisson et le Pêcheur, cité dans Le fisc et la vigne, et peut-être dans Protectionisme et communisme : Petit poisson deviendra grand,
Pourvu que Dieu lui prête vie.

Le Pouvoir des Fables, cité dans Liberté commerciale : Nous sommes tous d’Athènes en ce point, et moi-même… ainsi que dans un discours prononcé à Paris en septembre 1846, avec une allusion au même passage dans Le maire d’Énios : Si Peau d’Âne m’était conté,
J’y prendrais un plaisir extrême.

Le Statuaire et la statue de Jupiter, cité dans Une question soumise aux conseils généraux… : Sera-t-il dieu, table ou cuvette ?

 

Lajonkaire Adolphe de1802–1884

 

Lakanal Joseph1762–1845

 

Lamennais Félicité-Robert de1782–1854

Fait partie des auteurs lus par Bastiat, comme en témoignent une lettre à F. Coudroy du 9 avril 1827 et son projet de préface pour les Harmonies économiques.

Citations: Propriété et loi ; De la population ; Baccalauréat et socialisme

Parut envisager un moment de rejoindre l’Association pour la liberté des échanges: Lettre à F. Coudroy, 22 mars 1846 ; Lettre à Cobden, 25 mars 1846 ; Aux membres de l’Association pour la liberté des échanges ;

 

Lamoricière Christophe Louis Léon Juchault de1806–1865

 

Langsdorf ?–?

 

Laromiguière Pierre1756–1837

Philosophe et professeur de philosophie à la Sorbonne, caractérisé notamment par son opposition aux théories naturalistes sur l’âme humaine.

Bastiat y fait une rapide allusion dans une lettre à Calmètes du 5 mars 1820, en comparant le Traité d’économie politique de Jean-Baptiste Say aux œuvres de Laromiguière, au point de vue de la clarté de l’écriture. Laromiguière est l’auteur, entre autres, de Leçons de philosophie, ou Essai sur les facultés de l’âme, qui sont peut-être l’ouvrage auquel Bastiat fait référence. On sait que dans sa jeunesse, Bastiat était amateur de philosophie plutôt que d’économie politique.

 

Latour-Maubourg ?–?

 

Laurence Justin1794–1863

 

Lavoisier Antoine1743–1794

 

Law John1671–1729

 

Lebrun Ponce-Denis Écouchard1729–1807

Conclusion à la première série des Sophismes : citation d’une ode : “Grâce à la Muse qui m’inspire, / Il est fini ce monument / Que jamais ne pourront détruire / Le fer ni le flot écumant. / Le ciel même, armé de la foudre, / Ne saurait le réduire en poudre : / Les siècles l’essairaient en vain. / Il brave ces tyrans avides, / Plus hardi que les pyramides, / Et plus durable que l’airain.” ; Baccalauréat et socialisme

 

Leclerc Louis1786–1873

 

Legendre Adrien-Marie1752–1833

 

Leibniz Gottfried Wilhelm1646–1716

 

Léopold Ier 1790–1865

 

Lepeletier de Saint-Fargeau Louis-Michel1760–1793

 

Lherbette Armand1791–1864

 

Loménie Louis de1815–1878

 

Louis Joseph-Dominique1755–1837

 

Louis IX (saint)?–?

 

Lucullus Lucius Liciniusv. 115-57 av. J.-C.

 

Luther Martin?–?

 

Lycurgue ?–?

M

 

Mably Gabriel Bonnot de1709–1785

 

Madison James1751–1836

 

Mallet ?–?

 

Manuel Jacques-Antoine1775–1827

 

Maret Hugues-Bernard1763–1839

 

Marmont Auguste-Frédéric-Louis Viesse de1774–1852

 

Martignac Jean-Baptiste de1778–1832

 

Mathieu de Dombasle Christophe-Joseph-Alexandre1777–1843

Allusion à l’ouvrage Un rayon de bon sens dans une lettre à F. Coudroy du 18 juin 1845.

Citations de ce même ouvrage :

Simples mentions : Le parti démocratique et le libre-échange ; Influence du régime protecteur sur la situation de l’agriculture en France.

 

Mayenne Charles de Lorraine, duc de1554–1611

 

McCulloch John Ramsay1789–1864

 

Méhémet-Ali 1769–1849

 

Melbourne William Lamb, vicomte de1779–1848

 

Melon Jean-François1675–1738

 

Melun Armand de1807–1877

 

Mendizabal Juan Álvarez1790–1853

 

Messaline v. 20-48 ap. J.-C.

 

Metastasio Pietro1698–1782

 

Metternich Klemens Wenzel von1773–1859

 

Mezzofanti Giuseppe1774–1849

 

Midas légendaire

 

Millevoye Charles-Hubert1782–1816

 

Mimerel Auguste1786–1871

 

Mirabeau Honoré-Gabriel Riquetti de1749–1791

 

Moïse ?–?

 

Molesworth ?–?

 

Molière Jean-Baptiste Poquelin, dit1622–1673

Auteur comique français.

 

Molinari Gustave de?–?

 

Monclar Henry de?–?

Oncle de Bastiat.

 

Monclar Ulysse de?–?

Cousin de Bastiat.

 

Montalembert Charles de1810–1870

La Loi (plusieurs fois) ; Baccalauréat et socialisme (plusieurs fois) ; Lettre à F. Coudroy

 

Moore Thomas1779–1852

 

Moreau de Jonnès Alexandre1778–1870

 

Morelly Étienne-Gabriel1717–1782

 

Morlot Joseph1792–1865

Navigation (plusieurs fois)

 

Mouton Georges, comte de Lobeau1770–1838

 

Muiron ?–?

 

Murray ?–?

N

 

Nadaud Martin1815–1898

 

Nâdir Châh 1688–1747

 

North Frederick1732–1792

 

Numa Pompilius légendaire

O

 

Origène v. 185-253

 

Ortolan ?–?

 

Othon Ier 1815–1867

P

 

Pakenham Richard1797–1868

 

Parieu Félix Esquirou de1815–1893

 

Parisis Pierre-Louis1795–1866

 

Pascal Blaise1623–1662

Vérité en-deçà des Pyrénées… La Ligue anglaise et la Ligue allemande ; Projet de discours à prononcer à Bayonne ;

“La volonté est un des principaux organes de la créance” (source) : Nos produits sont grevés de taxes ; Discours à la salle Taranne ; Protectionisme et communisme ; Lettre 12.

Opinion, reine du monde: Lettre à un ecclésiastique ; Lettre à Fonteyraud

Je n’ai pas le temps d’être plus court: Réflexions sur la question des duels ;

Simples mentions : Capital et rente ; Lettre de F. Chevé ; Discours au Congrès de la Paix ;

 

Passy Hippolyte1793–1880

 

Pavée de Vendeuvre Guillaume Gabriel1779–1870

 

Peel Robert1788–1850

Influence des tarifs français et anglais sur l’avenir des deux peuples (plusieurs fois) ; Lettre à R. Cobden, 24 novembre 1844 ; Un économiste à M. de Lamartine ; De l’avenir du commerce des vins… (note) ; Lettre à Cobden, 25 mars 1846 ; À M. le ministre de l’Agriculture et du Commerce ; À M. le rédacteur en chef de la Presse ; L’Angleterre et le libre-échange ; Le sel, la poste, la douane ; Curieux phénomène économique ; À quoi se réduit l’invasion ; De la modération ; Paix et liberté ; Des salaires ; Conséquences comparées du régime protecteur et du libre-échange (plusieurs fois) ; À MM. les électeurs de l’arrondissement de Saint-Sever ; Liberté commerciale ; À M. le rédacteur du Courrier français ; Introduction à Cobden et la Ligue (note) ; Incompatibilités parlementaires ; De la réforme parlementaire ; Anglomanie, anglophobie ; Septième discours ; La tribune et la presse à propos du traité belge ; Discours à Bordeaux ; Au Journal de Lille ; Deux Angleterre ; Lettre à Cobden, 13 décembre 1845 ; Liberté commerciale, état de la question en Angleterre 2 ; Liberté commerciale, état de la question en Angleterre 3 ; Question des sucres en Angleterre ; Lettre à Cobden ; Lettre à M. Paulton ; Lettre à F. Coudroy ; Lettre à Cobden ; Meeting à Manchester ; Meeting hebdomadaire de la Ligue ; Meeting hebdomadaire de la Ligue ; Meeting hebdomadaire de la Ligue ; Septième meeting hebdomadaire de la Ligue ; Meeting hebdomadaire de la Ligue à la salle de l’Opéra ; Grand meeting à Covent-Garden ; L’agitation en Écosse ; Grand meeting au théâtre de Covent-Garden ; Second meeting au théâtre de Covent-Garden ; Meeting hebdomadaire de la Ligue ; Meeting hebdomadaire de la Ligue au théâtre de Covent-Garden ; Séance du 17 avril. — Présidence de M. Cobden. ; Séance du 1er mai 1844 ; Séance du 15 mai 1844 ; Séance du 22 mai 1844. — Présidence du général Briggs. ; Séance du 5 juin 1844 ; Exposé du dissentiment sur le tarif des sucres ; Séance du 19 juin 1844 ; Séance du 25 juin 1844 ; Séance du 7 août 1844 ; Interrogatoire de Jacques Deacon Hume, sq. ; Fin de la première campagne de la Ligue anglaise ; Grand meeting à Manchester ;

 

Pelham Henry1694–1754

 

Pelham-Holles Thomas1693–1768

 

Penn William1644–1718

 

Pergolèse ?–?

 

Perier Casimir1777–1832

 

Perier Joseph1786–1868

 

Perse v. 34-62 ap. J.-C.

 

Persiani Fanny1812–1867

 

Petitti Carlo Ilarione1790–1850

 

Petty William1623–1687

 

Peupin ?–?

 

Phèdre v. 14 av.-50 ap. J.-C.

 

Philippe-Égalité Louis Philippe d’Orléans, dit1747–1793

 

Piscatore ?–?

 

Pitt William, l’Ancien1708–1778

 

Plaute v. 254-184 av. J.-C.

Baccalauréat et socialisme (plusieurs fois)

 

Pope Alexander1688–1744

Citation de l’Essay on Man dans une lettre à Félix Coudroy du 15 décembre 1824 :

Let us (since life can little more supply
Than just to look about us, and to die)
Expatiate free o’er all this scene of man.

Allusion dans une lettre à Mme Cheuvreux du 27 mai 1850.

 

Porter George Richardson1792–1852

 

Prince-Smith John?–?

 

Proclus ?–?

 

Publicola Publius Valeriusvie s. av. J.-C.

Publicola

Publius Valerius

vie s. av. J.-C.

Baccalauréat et socialisme

 

Pulteney William1684–1764

 

Pyrrhon d’Élis v. 360-275 av. J.-C.

 

Pythagore v. 580-495 av. J.-C.

Q

 

Quesnay François1694–1774

Propriété foncière ; Sous la plume de Proudhon : Lettre 11 ; Lettre à F. Coudroy

 

Quijano ?–?

 

Quinte-Curce ier s. ap. J.-C.

R

 

Rabaut Saint-Étienne Jean-Paul1743–1793

 

Rachel Élisabeth Rachel Félix, dite1821–1858

 

Racine Jean1639–1699

À M. Tanneguy Duchâtel, ministre de l’Intérieur : citation d’Iphigénie en Aulide, Acte IV sc. 5 : “Un bruit assez étrange est venu jusqu’à moi, / Seigneur ; je l’ai jugé trop peu digne de foi. / On dit, et sans horreur je ne puis le redire, / Qu’aujourd’hui par votre ordre Iphigénie expire…” ; Lettre à V. Calmètes, décembre 1822 ; La protection ou les trois échevins : citation des Plaideurs, Acte I sc. 1 : “Tous ces Normands voulaient se divertir de nous : / On apprend à hurler, dit l’autre, avec les loups.” Lettre à Cobden, 29 septembre 1846 ; Lettre à Mme Cheuvreux, 2 octobre 1850 ; De la valeur ; Discours au cercle de la librairie

 

Raphaël 1483–1520

 

Raspail François-Vincent1794–1796

 

Raynal Guillaume-Thomas1713–1796

 

Regnard Jean-François1655–1709

Un profit contre deux pertes : allusion à la comédie Le Joueur, Acte I sc. 4 : “Tu peux me faire perdre, ô fortune ennemie ! / Mais me faire payer, parbleu, je t’en défie : / Car je n’ai pas un sou.”

 

Riancey Henri-Léon Camusat de1816–1879

 

Richelieu Armand Jean du Plessis de1585–1642

 

Ridolfi Cosimo1794–1865

 

Rollin Charles1661–1741

 

Romanet Auguste, vicomte de?–?

Membre du Conseil général de l’agriculture, des manufactures et du commerce.

Deux allusions : dans l’Introduction aux Sophismes économiques et dans Égaliser les conditions de production.

Le vicomte de Romanet est l’auteur de nombreux mémoires et rapports, dont quelques-uns défendent des vues protectionnistes.

Voir ici la réponse aux Sophismes économiques qu’il publia dans le Moniteur industriel des 15 et 18 mai 1845.

 

Ronconi Giorgio1810–1890

 

Roquette Gabriel dev. 1623-1707

Allusion à une épigramme attribuée à Boileau : Aux négociants du Havre ;

 

Rossini Gioachino1792–1868

L’État ; Le sel, la poste, la douane : allusion au Barbier de Séville : “Oimè che furia, / Oimè che folla / Uno alla volta, / Per carità !” ; De la valeur ;

Voir aussi les allusions au Barbier de Séville de Beaumarchais.

Lettre à Louise Cheuvreux ; citation de La Cenerentola : Lettre à Mme Cheuvreux, février 1849 ;

 

Roustan Roustam Raza, ou1781–1845

 

Rutland John Manners, duc de1778–1857

S

 

Saint-Cricq Pierre de1772–1854

Directeur des douanes et homme politique français, notamment ministre du Commerce et des Colonies entre 1828 et 1829.

Ce ministre protectionniste est une des têtes de Turc de Bastiat, qui cite, à travers son œuvre, plusieurs de ses paroles :

« Le travail constitue la richesse d’un peuple… » : Réflexions sur les pétitions… ; Effort, résultat ; Matières premières (ce texte comporte un dialogue fictif entre M. de Saint-Cricq et des pétitionnaires réclamant la libre importation des matières premières) ; Second discours ; Remontrance (note).

« Protéger l’industrie agricole, toute l’industrie agricole ; l’industrie manufacturière, toute l’industrie manufacturière… » : Réflexions sur les pétitions… ; Influence des tarifs français et anglais sur l’avenir des deux peuples ; Matières premières.

« Les gouvernements ne pouvant disposer que des consommateurs soumis à leurs lois, ce sont ceux-là qu’ils s’efforcent de réserver au travail de leurs producteurs. » : Influence des tarifs français et anglais sur l’avenir des deux peuples ; Deuxième lettre au rédacteur du Journal des Débats ; La Loi.

« La production surabonde » : Abondance, disette ; Effort, résultat.

« Sommes-nous sûrs que l’étranger nous fera autant d’achats que de ventes ? » : Encore la réciprocité.

« Il n’est pas étonnant que la douane rende peu, puisque son objet est précisément d’éloigner les occasions de perception ! » : Conséquences comparées du régime protecteur et du libre-échange.

Admission du caractère transitoire de la politique protectionniste : Liberté du commerce.

Simple mention : Au rédacteur en chef du National

 

Saint-Just Louis Antoine de1767–1794

 

Sakoski ?–?

 

Salamanca José de1811–1883

 

Salluste v. 86-35 av. J.-C.

 

Say Jean-Baptiste1767–1832

Économiste français.

Bastiat ne manque pas de souligner sa dette intellectuelle à l’égard de Jean-Baptiste Say. Dans une lettre du 5 mars 1820, il recommande à Victor Calmètes le Traité d’économie politique. Dans une lettre à Félix Coudroy du 8 janvier 1825, il mentionne ce traité parmi les quatre ouvrages auxquels il doit son éducation économique, avec ceux de Smith, Destutt de Tracy, et le Censeur de Charles Comte et Charles Dunoyer. Entré en correspondance avec le fils de Jean-Baptiste, Horace Say, en 1844, il reconnaît Jean-Baptiste Say pour son père intellectuel. Il semble d’ailleurs, d’après une lettre à Coudroy de juillet 1845, qu’Horace ait confié à Bastiat les papiers de son père, aujourd’hui conservés à la Bibliothèque nationale de France.

Citations du Traité d’économie politique :

Simples allusions: 2 mars 1834 ; Conclusion à la première série des Sophismes ; Projet de préface pour les Harmonies ; Projet de ligue anti-protectioniste ; Sur un livre de M. Vidal ; Séance du 22 mai 1844. — Présidence du général Briggs. ; Mentionné parmi d'autres économistes, généralement en compagnie de Smith: Lettre à R. Cobden, 24 novembre 1844 ; Un économiste à M. de Lamartine ; Le vol à la prime ; Propriété et spoliation IV ; Moteur social ; Guerre aux chaires d’économie politique ; Introduction à Cobden et la Ligue (plusieurs fois) ; Le profit de l’un est le dommage de l’autre ; La tribune et la presse à propos du traité belge ; Lettre au Journal des économistes ; Liberté commerciale, état de la question en Angleterre 1 ; Lettre à F. Coudroy, Lettre à P. Paillottet ;

Sous la plume de Proudhon : Lettre 3, Lettre 5, Lettre 7, Lettre 11 (plusieurs fois), Lettre 13 (plusieurs fois) ;

 

Scaevola Caius Muciusvie s. av. J.-C.

 

Schonen Auguste de1782–1849

 

Scipion l’Africain v. 235-183 av. J.-C.

 

Scott Robert, né Wellbeloved1803–1856

 

Scott Walter1771–1832

Une allusion dans une lettre à V. Calmètes du 12 mars 1829.

 

Scribe ?–?

 

Sémellé Jean-Baptiste Pierre1773–1839

 

Sénèque v. 4 av.-65 ap. J.-C.

 

Serres Olivier de1539–1619

 

Sésostris Ier xxe s. av. J.-C.

 

Simiot Alexandre-Étienne1807–1879

 

Simon Richard?–?

 

Sisyphe légendaire

Une allusion dans Effort, résultat, où Bastiat forge le terme “sisyphisme” pour se gausser de la politique protectionniste, qui diminue les résultats du travail sous prétexte d’accroître le travail.

 

Smith Adam1723–1790

Dans une lettre à Félix Coudroy du 8 janvier 1825, Smith est mentionné parmi les auteurs auxquels Bastiat doit son éducation économique, avec J.-B. Say, Destutt de Tracy et le Censeur de Charles Comte et Charles Dunoyer. Bastiat évoque également sa dette intellectuelle envers Adam Smith dans une lettre à R. Cobden du 24 novembre 1844 et dans une lettre au Journal des économistes à la fin de sa vie.

Citations ou allusions à des passages précis: Le vol à la prime 1 Propriété et spoliation I Besoins, efforts, satisfactions (note) ; Des besoins de l’homme (plusieurs fois) ; La valeur découle du service (plusieurs fois) ; Richesse ; Des salaires ; Discours sur l’impôt des boissons ; Échange ; De la valeur (plusieurs fois) ; Propriété foncière (plusieurs fois) ;

Mentionné comme figure archétypale du laisser-faire: Mémoire sur la question vinicole (note) ; Introduction à Cobden et la Ligue (plusieurs fois) ; De la réforme parlementaire ;

Mentionné parmi d'autres économistes, généralement en compagnie de Say: Un économiste à M. de Lamartine ; Conclusion à la première série des Sophismes ; 2 ; Projet de préface pour les Harmonies ; Propriété et spoliation IV ; Moteur social ; Guerre aux chaires d’économie politique ; La tribune et la presse à propos du traité belge ; Sur un livre de M. Vidal ; Liberté commerciale, état de la question en Angleterre 1 ; Lettre à Cobden ; Lettre à P. Paillottet ;

Dans des discours de ligueurs anglais traduits par Bastiat: Meeting hebdomadaire de la Ligue ; Grand meeting à Covent-Garden ; L’agitation en Écosse ; Séance du 1er mai 1844 ; Séance du 7 août 1844 ; Grand meeting de la Ligue au théâtre de Covent-Garden ;

 

Sobrier Joseph1810–1854

 

Solon v. 640-558 av. J.-C.

La Loi ; Baccalauréat et socialisme ; Barataria Sous la plume de Proudhon : Lettre 7

 

Sophocle v. 495-406 av. J.-C.

 

Soult Jean-de-Dieu1769–1851

 

Spartacus v. 100-71 av. J.-C.

 

Staël Germaine de?–?

 

Storch Henri1766–1835

De la valeur (plusieurs fois) ; Richesse ; Lettre 12

 

Stradivarius Antonio Stradivari, dit1644–1737

 

Sully Maximilien de Béthune, duc de1559–1641

 

Sylla L. Cornelius138-78 av. J.-C.

T

 

Tasse Torquato Tasso, dit le1544–1595

 

Taylor ?–?

 

Ternaux Louis Mortimer1808–1872

 

Tertullien v. 150-220

 

Thénard Louis Jacques1777–1857

Chimiste français, auteur d’un célèbre Traité de chimie.

 

Théocrite v. 315–250 av. J.-C.

Poète bucolique grec.

Mention des Idylles de Théocrite dans Liberté d’enseignement.

 

Thomas d’Aquin (saint)1225–1274

Gratuité du crédit, mentionné en passant dans la deuxième lettre de Proudhon.

 

Thoré Théophile1807–1869

Journaliste français.

Sa condamnation de l’intérêt est citée dans Capital et rente.

 

Tircuy de Corcelle Claude François Philibert1802–1892

Député de l’opposition libérale sous la Monarchie de Juillet.

Mentionné parmi d’autres membres de l’Association du libre-échange dans une lettre à F. Coudroy du 18 avril 1846.

 

Tocqueville Alexis de1805–1859

 

Tourret Charles Gilbert1795–1858

 

Trélat ?–?

 

Trézel Camille Alphonse1780–1860

 

Triptolème légendaire

 

Turpin (?)?–?

Inconnu mentionné dans une lettre à Domenger de mars 1849.

V

 

Vatimesnil Antoine Lefebvre de1789–1860

Magistrat et homme politique français, notamment premier titulaire du ministère de l’Instruction publique en 1828-1829.

Souvent cité dans le Discours sur la répession des coalitions industrielles, comme rapporteur du projet de loi en discussion.

 

Vattel Emer de1714–1767

Juriste suisse.

Allusion à son traité Du droit des gens dans Baccalauréat et socialisme.

 

Vaucanson Jacques1709–1782

Inventeur et mécanicien français, créateur de plusieurs automates.

Allusion en passant dans La Loi.

 

Vernes Charles1786–1858

Banquier franco-suisse, sous-gouverneur de la Banque de France entre 1832 et 1857.

Mentionné parmi d’autres banquiers dans une lettre à Cobden du 25 mars 1846.

 

Viennet Jean Pons Guillaume1777–1868

 

Villemain Abel-François1790–1870

Écrivain, universitaire et homme politique français, notamment ministre de l’Instruction publique de 1839 à 1845.

Mentionné en passant dans Baccalauréat et socialisme.

 

Villermé Louis René1782–1863

Médecin, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, auteur de travaux sur la condition ouvrière.

Membre de la rédaction du Journal des économistes, mentionné à ce titre dans une lettre à F. Coudroy du 18 juin 1845.

 

Vincens-Saint-Laurent Albert-Jean-Léonce1790–1852

Pair de France de 1845 à 1848.

Mentionné parmi d’autres membres de l’Association pour le libre-échange dans une lettre à F. Coudroy du 18 avril 1846.

 

Vivien Alexandre-François1799–1854

Homme politique français.

Mentionné dans une lettre à F. Coudroy du 26 novembre 1848 pour sa participation au gouvernement remanié le 13 octobre par Cavaignac (comme ministre des Travaux publics, poste qu’il occupa jusqu’au 20 décembre 1848).

 

Volta Alessandro1745–1827

Physicien italien, inventeur de la première pile électrique.

La pile Volta est mentionnée dans le chapitre 7 des Harmonies économiques.

 

Voltaire François-Marie Arouet, dit1694–1778

Un profit contre deux pertes ; Baccalauréat et socialisme ; Conclusion à la première édition des Harmonies ; Le roi libre-échangiste : La Pucelle d’Orléans, chant IV : “Si j’étais roi, je voudrais être juste, / Dans le repos maintenir mes sujets, / Et tous les jours de mon empire auguste / Seraient marqués par de nouveaux bienfaits.” ; Conseil général de la Nièvre ; Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, 7 : Restriction : allusion à la Henriade ; Solidarité ; Individualisme et fraternité ; Discours au Congrès de la Paix ;

 

Vrontchenko Fiodor Pavlovitch1780–1852

Ministre des finances russe de 1844 à 1852.

Mentionné par sa fonction, dans Encore l’empereur de Russie, à l’occasion d’achats de dette publique française par la Russie.

 

Vuitry Julien-Marin-Paul1786–1879

Ingénieur et homme politique français, député de l’Yonne de 1834 à 1848.

Mentionné, en tant que rapporteur de la commission chargée d’examiner le projet de loi relatif à la taxe des lettres en 1846, dans Le sel, la poste, la douane.

W

 

Warburton Henry1784–1858

Homme politique anglais, membre de la Ligue contre les Corn Laws.

Mentionné en passant dans Cobden et la Ligue, au chapitre intitulé Exposé du dissentiment sur le tarif des sucres.

 

Washington George1732–1799

Homme d’État américain, premier président des États-Unis.

Mentionné dans les Incompatibilités parlementaires.

 

Watt James1736–1819

 

Whately Richard1787–1863

Économiste et théologien anglais, archevêque anglican de Dublin.

Mentionné pour ses opinions libre-échangistes dans Guerre aux chaires d’économie politique.

 

Wolowski Louis1810–1876

 

Wustenberg Jacques-Henri1790–1865

Négociant bordelais et homme politique, député de la Gironde de 1834 à 1846 puis pair de France jusqu’en 1848.

Mentionné dans La tribune et la presse à propos du traité belge, à l’occasion des débats parlementaires sur ledit traité.

 

Wyndham William, 3rd Baronet1688–1740

Homme politique anglais, chef de l’opposition tory à la Chambre des communes sous les règnes de Georges Ier et Georges II.

Mentionné dans les Incompatibilités parlementaires.

X

 

Xénocrate v. 396-314 av. J.-C.

Philosophe platonicien.

Mentionné dans une citation de Rousseau : Baccalauréat et socialisme.

 

Xerxès v. 519-465 av. J.-C.

Roi de Perse entre 486 et 465 av. J.-C.

Dans Organisation naturelle, organisation artificielle, allusion à la colère de Xerxès contre les flots après la rupture du pont de l’Hellespont.

Y

 

Young Arthur1741–1820

Agriculteur et agronome britannique.

 

Young Edward1683–1765

Poète romantique anglais.

Mentionné parmi d’autres poètes anglais dans Anglomanie, anglophobie.

Bastiat.orgLe Libéralisme, le vraiUn site par François-René Rideau